Demonstration gratuite

close
Votre besoin :
Téléassistance au domicileTéléassistance mobile
Coordonnées :
Nom* :
Prénom* :
Téléphone* :
Email* :

Lieu d'installation :
Code postal* :
Ville* :

Code promo :

Le lieu d'installation est équipé :
D'une ligne filaire (France Télécom)Ligne internet (Cable ou ADSL)

( * ) champs obligatoires
Message automatique
Nous prendrons contact avec vous sous 48h

BIP Connect présent dans tout le Haut-Rhin (en Alsace)

De plus en plus de Haut-Rhinois adoptent le système de téléalarme ou téléassistance BIP Connect. Service efficace qui permet de donner l’alerte en cas de chute, malaise, ou angoisse, il est utilisé à la ville comme à la campagne, même dans les plus petits villages alsaciens. Que l’abonné habite les vallées de Thann, de Guebwiller, de Rimbach, de Masevaux, de Munster, de Kaysersberg, les petits villages du Sundgau, ou les villes de Mulhouse, Colmar, Saint-Louis, Altkirch, Ensisheim, Rouffach… prévenir quand ça ne va pas, est possible dans tout le Haut-Rhin (68 Alsace) avec BIP Connect.

L’usage de la téléassistance en ville

Dans les villes, les personnes fragilisées sont proches des commodités, les services d’aide sont nombreux… mais l’entraide de voisinage se raréfie. Pour preuve, la création en 1999 de la fameuse Fête des Voisins (ou Immeubles en fête), pour lutter contre l’isolement et la solitude dans les villes. Cette fête a dorénavant lieu chaque année, le dernier vendredi du mois de mai. BIP Connect stimule ainsi les bonnes relations de voisinage, car l’abonné se créé un réseau de proximité capable d’intervenir très rapidement s’il appuie sur son BIP. Les personnes composant ce réseau sont tout naturellement plus attentives à l’abonné, plus concernées par son bien-être.

La téléassistance à la campagne

Dans les villages, si les voisins se connaissent mieux et parlent plus ensemble, le problème relève plus de la difficulté à intervenir rapidement : les distances sont plus longues, moins de services sont disponibles. La téléassistance BIP CONNECT permet l’alternative aux services d’urgences quand ils ne sont pas absolument nécessaires, tout en conservant la rapidité d’intervention du réseau de voisinage, en cas d’incident sans gravité, d’une angoisse passgère, d’une chute « légère ». Lorsque la situation est plus grave, les secours sont bien sûr contactés sur le champ.